Technique

Dans cette rubrique vous trouverez des articles et conseils concernant les aspects techniques, critères de choix, etc.

Me maintenir informé

L'inox rouille !

L'inox rouille !

Le saviez-vous : même les meilleurs aciers inoxydables peuvent rouiller !  En fait, tout dépend des conditions d'utilisation et d'entretien mais tant que l'acier inoxydable contiendra ... de l'acier, il pourra rouiller ! Découvrez ci-dessous les explications et les conseils d'entretien.


Par définition, l'acier inoxydable est un alliage contenant principalement de l'acier : de là vient sa résistance mécanique et sa faculté à s'oxyder (rouiller) ! A cet acier sont rajoutés d'autres matériaux le protégeant de l'oxydation et renforçant certaines propriété secondaires : du chrome pour plus de 10% mais aussi du molybdène, du titane, du nickel, voire du nobium, du manganèse, de l'aluminiun, du silicium, etc.

Si le carbone donne des propriétés mécaniques intéressantes à l'acier, il favorise son oxydation intergranulaire. C'est pourquoi la norme EN 10020 en limite la teneur à moins de 1,2%. A l'inverse cette norme impose, pour parler d'acier INOX, une teneur minimum de 10,5% en chrome, parce que cette matière augmente la résistance de l'acier à la corrosion.

Comment le chrome protège-t-il l'acier de l'oxydation (la rouille) ? En créant une couche passive d'oxyde de chrome. Cette couche se forme lentement à la surface de l'acier et le protège. Mais elle est extrêmement mince (inférieure au micron). De là vient la principale faiblesse de l'acier inoxydable : il rouille à la moindre agression mécanique ou chimique. La moindre rayure détruit la couche passive d'oxyde de chrome et l'acier n'est plus protégé jusqu'à reformation de cette couche. De même, les agressions chimiques, détruisent la couche passive et permettent à l'inox de rouiller !

Pour s'en convaincre, il suffit de faire une rayure sur la surface d'une rondelle en acier inox à l'aide d'un couteau ou d'un tournevisse, de la laisser quelques jours sur un ponton. En l'observant à la loupe (parfois à l'oeil nu suffit) on distinguera une coloration ocre - l'affreuse rouille - en bordure de la rayure.

On comprend immédiatement les précautions à prendre :
- pas de rayure (sable, sel, scotchbrite, ponçage, ragage, etc)
- pas d'agression chimique durable (eau salée, chaleur, acidité, etc)
- surtout ne poncez ou ne grattez jamais un inox pour enlever sa rouille qui reviendrait aussi rapidement ; utilisez une solution spéciale passivante
+ bien polir ou conserver le polissage de l'acier
+ rincer son bateau à l'eau douce après chaque sortie
+ monter toute pièce en acier inox avec interposition d'un joint en silicone pour éviter une stagnation d'eau et d'impuretés
+ en cas d'apparition de rouille, pas de panique, il suffit d'utiliser un produit spécialisé, à base d'acide, qui détruira la rouille et re-passivera la surface de l'acier inox.

(Concernant les produits à utiliser, le lecteur pourra se reporter à l'excellent article paru dans le Moteur Boat Magazine n°316 d'avril 2016).

On entend souvent parler de bons et mauvais acier INOX. Il faut savoir que même un acier peu carboné, contenant un peu de chrome, mais pas suffisamment pour prétendre au label "INOX" peut ne pas s'oxyder en milieu marin, s'il est parfaitement poli et soigneusement rincé. Et un excellent acier INOX maltraité dans ce même milieu peut s'oxyder en quelque jours seulement.... Pour vous en convaincre, passez au papier de verre une bonne vieille rondelle qui n'avait jamais rouillé en plusieurs années, arrosez-la d'eau de mer et attendez - parfois quelques heure seulement - et vous serez convaincu qu'il y a moins de "mauvais inox" que de mauvais traitements !

 

Autres articles :

Consommation des bateaux à moteur

Technique d'infusion sous vide - procédé IFH Catégories de conception CE

Conseils d'utilisation de votre bateau Critères de choix d'un bateau

Le bateau de pêche idéal Comment devenir champion du monde de pêche ?

Essais presse La pratique du ski nautique et du wake