Le coin du Pêcheur

Dans cette rubrique vous trouverez des articles et conseils concernant votre bateau OCQUETEAU et la pêche en mer.

Me maintenir informé

Le bateau de pêche au bar idéal

Le bateau de pêche au bar idéal

Pour pêcher le bar, un bateau est un sérieux atout. Il permet d’aller rapidement prospecter les différentes zones où les bars se situent sur le moment.

Quelles sont les caractéristiques qui font qu’un bateau est adapté à la pêche au bar ou plus généralement à la pêche à la ligne ?


Le bateau de pêche au bar idéal ?

 

Un bateau de pêche ! Première évidence : mieux vaut choisir un bateau ... de pêche ! c’est la garantie d’avoir un bateau adapté disposant en série des principaux équipements tels que portes cannes, vivier et surtout grand cockpit dégagé. Vous n’imaginez pas le nombre de concessionnaires qui voient arriver des clients venant d’acheter une superbe vedette hors-bord avec grand bain de soleil pour madame, sans protection, cockpit modulaire prétendu parfaitement polyvalent avec là-encore un bain de soleil dans les genoux ! Etc. Impossible de pêcher avec ce bateau sans risque de passer à  la baille ou de divorcer. Et flabant neuf, le bateau est difficile à reprendre par le concessionnaire qui n’a pas les moyens d’immobiliser une telle somme... Pas le choix il faut soit arrêter la pêche, soit changer de bateau et cela coute cher…

Cockpit OCQUETEAU TIMONIER 705

Un bateau protégé sera plus confortable : Comme les bars ne « sortent » pas exclusivement par beau temps, autant avoir un bateau bien protégé. Même l'été par beau temps, la brise de fin d'après-midi peu vous faire aprécier de disposer d'un abris... Si vous aimez sortir des journées entières, les Timonier classiques offrent un abri  habitable où l’on peut casser la croute et prendre un café chaud par mauvais temps ou simplement à l’abri du soleil. Mais l’inconvénient des Timonier est que la pêche depuis le pont avant est moins sécurisée notamment par mer formée. Vérifiez que ses passavants sont suffisamment larges et profonds et les balcons hauts. C’est le meilleur choix pour les pêcheurs qui aiment emmener leur famille, à condition de privilégier un grand cockpit.

 

Cockpit TIMONIER 705 OCQUETEAU

 

Si un semi-rigide offre la meilleure circulation à bord, il est réservé aux sportifs et aux météo clémentes, faute de protection. Prévoire crème solaire l'été et bon vêtements dès que la mer se lève un peu.

 

Un bon compromis pour les sportifs est un solide T-Top façon fishing US ou OSTREA 600 T-Top, OSTREA 0800 TTOP ou OSTREA 700 T-TOP en inboard, à moins que vous n'optiez carrément pour un OSTREA 800 Pêche pro inboard. Avec de tels bateaux on dispose, en route, d'une petite protection contre les coups de soleil et la pluie tout en conservant une excellente circulation à bord et le plaisir des cheveux dans le vent ! Reste que la protection aux embruns et au froid sera limité...

OSTREA 600 T-Top Arcachon

OCQUETEAU OSTREA 700 T-TOP FISHING UNLIMITED

Aussi, mieux vaut profiter des « fishings » type chalutiers traditionnels ou nordiques avec impérativement un pont plat intégral comme sur la gamme OSTREA. Ils offrent une circulation à bord sans entrave, ni marches pièges et, pourles versions à pilotine, une protection contre le soleil et le mauvais temps ainsi que de nombreux rangements. Ce n’est pas la configuration des bateaux de pêche professionnels par hasard.

 

OSTREA 700 INBOARD - FISHING

 

Aussi en pratique, la protection du bateau est synonyme de rayon d’action : avec plus de confort on n’hésite pas à s’aventurer plus loin.

Au-delà de 6m, et pour une utilisation intensive ou fréquente, les versions diesel inboard sont évidemment plus marines et mieux adaptées à la pêche, avec un tableau arrière dégagé. La crise a pesé en défaveur de ces versions, beaucoup plus lourdes à financer dans les stocks des concessionnaires avec d'emblée le bateau et son moteur... Mais pour qui sait attendre ou anticiper son achat, un inboard lui rendra cent fois sa patience, et mille fois s'il navigue toute l'année ! Aussi, comme tout le monde n'a pas forcément les moyens ou l'envie de s'offrir le nec plus ultra inboard, surtout pour une utilisation limité à la belle saison, chez OCQUETEAU la gamme des OSTREA inboard est doublée d'une gamme hords-bord. Pas de polémique : chacun ses goûts et sa liberté de décision !

 

Un bateau rapide pour pouvoir prospecter rapidement le plus grand nombre de spots. Que l’on aime pêcher tranquillement dans un coin abrité ou prospecter le plus grand nombre de spots, il faut privilégier un bateau rapide en croisière.

La vitesse de pointe ne sert à rien d’autre que d’alimenter les discussions de café pour épater les voisins ! En revanche la vitesse de croisière confortable est la seule vitesse utile. C’est celle à laquelle on pourra utiliser son bateau la plupart du temps quand le petit clapot habituel empêche les racers de faire leurs démonstrations !

La vitesse de croisière est synonyme de rayon d’action. Elle permet d’aller plus loin donc de profiter d’un plus grand nombre de spots, de passer plus de temps en action de pêche en perdant moins de temps en déplacement. Une vitesse réduite ou un bateau sans protection limite drastiquement le rayon d’action et le temps de pêche. Très vite on risque la lassitude, surtout sur les côtes ouvertes et peu protégées avec des spots éloignés.

OCQUETEAU OSTREA 600 OUTBOARD - FISHING

La vitesse de croisière est aussi synonyme de sécurité. Quand on sort par temps mitigé, il est bon de savoir que l’on peut rentrer rapidement si le temps tourne. Là encore, quand la mer s’est levée, une vitesse rapide mais confortable est indispensable si l’on veut fuir le mauvais temps. Le clapot se lève toujours plus vite que prévu…  Dans ces conditions, le must est un inboard moderne : 20-25 nœuds en croisière, 15 nœuds par mauvais temps avec une bonne protection.

OSTREA 700 at le Crouesty - at 25 kts with 25 kts wind

 

Enfin, pour la traine, n’oubliez pas de vérifier que la vitesse de ralentis puisse être ajustée finement de 0,5 à 5 nœuds (avec une trolling valve sur les inboard).

Un bateau suffisamment grand pour ne pas se gêner. En pratique, quand on navigue seul, un bateau de 5 m à 5,50 m est suffisant. Mais dès que l’on est plusieurs à pêcher, on se gêne facilement. Mieux vaut alors opter pour un bateau de 6 à 7m où l’on sera plus à l’aise et mieux protégé. Au-delà de 7m, le confort augmente mais les coûts aussi. Ces bateaux se justifient plus pour les pêches au gros ou pour une utilisation mixte pêche et croisière.

OSTREA 700 La pêche n'est que l'un de ses charmes

Le tirant d’eau : sur les petits hors-bord peu de soucis. Sur les inboard, pas plus de soucis si l’on dispose d’une quille avec talon de protection. La quille offre aussi une meilleure stabilité en dérive et lors des déplacements à bord et permet l'échouage. En revanche un inboard sans talon de protection ne pourra pas s’aventurer sur les spots les moins profonds.

 

Pour en savoir plus sur les technique de pêche :

https://youtu.be/90HzvDVtKn0

//www.pratique.fr/peche.html

 

Autres articles :

Consommation des bateaux à moteur

L'inox rouille !

Technique d'infusion sous vide - procédé IFH Catégories de conception CE

Conseils d'utilisation de votre bateau Critères de choix d'un bateau

Comment devenir champion du monde de pêche ?

Essais presse

La pratique du ski nautique et du wake